FANDOM


Attention ! Cet article contient des éléments sur les récents événements de l'aventure !


Le sujet de cet article est parfois appelé "Hiyori" ou "Komurasaki".

Les sentiments n'ont pas leur place en cette veille de guerre

— Hiyori à Kawamatsu

Kozuki Hiyori (光月日和, Kōzuki Hiyori) est la fille de Kozuki Oden et Kozuki Toki ainsi que la petite sœur de Kozuki Momonosuke.[4] Elle s'est caché pendant 20 ans en se faisant appeler "l'Oiran Komurasaki", plus belle femme du pays.[5]

ApparenceModifier

Dans le passé, sa silhouette la montre comme une petite fille aux cheveux courts.[4] Son visage est fin et souriant, et elle porte du rouge à lèvres discret. Elle est une grande femme avec les cheveux verts cyan et les yeux roses. Elle porte une grande robe qui brille. Elle est extrêmement jolie, au point que de nombreux hommes sont aveuglés par sa beauté et s'évanouissent après l'avoir vu. Sa robe représente un paon avec des fleurs accompagnée d'une veste kimono. Elle porte des échasses la mettant plus en valeur lorsqu'elle se déplace dans la rue.

Kozuki Hiyori Enfant
Hiyori enfant.
Kozuki Hiyori Tome 92
Couleurs de Hiyori sur la couverture du Tome 92
Komurasaki
Komurasaki
Komurasaki Masquée
Komurasaki avec son masque de renard
Kozuki Hiyori Portrait
Visage d'Hiyori
Kozuki Hiyori Médecine
Hiyori adulte sous sa vraie identité

PersonnalitéModifier

"Si je pense avoir raison, je n'ai aucunement besoin de faire la moindre concession."

— Hiyori, en tant que Komurasaki, parlant au Shogun.

[6]
Kozuki Hiyori ne pleure pas

Kozuki Hiyori se retient de pleurer lorsqu'elle apprend que son frère et plusieurs Fourreaux Rouges sont vivants

Hiyori est une femme très volontaire et confiante qui refuse de se soumettre à l'autorité, n'ayant pas peur de tenir tête au shogun Kurozumi Orochi et même de le gifler malgré les lourdes conséquences d'un tel acte. Elle ne voit rien d'attrayant à devenir sa femme et préfère être tuée plutôt que de vivre dans la soumission.[6] De plus, en tant que fille de Samouraï, elle s'interdit de pleurer ou de supplier pour sa vie.

Elle est gentille avec ses proches, en particulier avec sa Kamuro Toko[2], et elle était consternée quand Orochi a tenté de l'attaquer, étant donné qu'elle n'est qu'une enfant.[6] De plus, lorsqu'elle assiste à la mort de Shimotsuki Yasuie, elle fond en larme, prouvant ainsi qu'elle tient énormément aux gens qui lui sont chères.[7]

Cependant, Hiyori était tristement célèbre pour les actes qu'elle aurait commis en privé sous le nom de Komurasaki. Elle semblait être une femme avide et matérialiste, ainsi qu'une bonne manipulatrice. Après avoir réussi à escroquer ses victimes, dont Bingo, elle les a traitées très froidement, sans compassion ni remord, disant qu'elle méprise les pauvres.[3] En réalité, il est probable qu'elle ait escroqué ses victimes car elles-mêmes escroquaient les habitants de la Capitale des fleurs : c'est en effet grâce aux actions de Hiyori que les agissements de Bongo, Bingo et Bungo ont pu prendre fin.[8]

Alors qu'elle et Toko étaient poursuivies par l'assassin Kamazo envoyé par le Shogun, Hiyori a lâché son attitude orgueilleuse, suppliant Roronoa Zoro de les aider.[9] Elle se montre très reconnaissante envers Zoro, n'hésitant pas à le soigner après son combat contre l'assassin et ne sachant pas comment se faire pardonner pour cette blessure.[5]

RelationsModifier

Famille KozukiModifier

Kozuki OdenModifier

Hiyori est profondément respectueuse envers son père Oden en tant que samouraï. Hiyori croyait qu'en tant que sa fille, elle ne devait pas faire honte à son père, alors elle a refusé de vivre une vie soumise. Même menacée de mort, Hiyori refuse fermement de s'incliner devant le shogun Orochi, l'ennemi juré et meurtrier de son père.[6]

Kozuki TokiModifier

On ne sait pas ce qu'elle pense de sa mère Toki. Pour une raison inconnue, cette dernière ne l'a pas envoyée dans le futur contrairement à son frère Momonosuke.[4]

Kozuki MomonosukeModifier

Il y a 20 ans, pendant leurs jeunesses, Hiyori donnait des coup de pied en rigolant à Momonosuke, ce dernier repense à ça et a peur qu'elle le refasse avec ses 20 ans de plus.

En tant que frères et sœurs, Hiyori se soucie profondément de son frère aîné, Momonosuke, qu'elle cherchait depuis 20 ans.[5]

Bien que Momonosuke soupçonne qu'Hiyori soit vivante, il a dit qu'il ne peut pas la retrouver tant qu'Orochi n'est pas renversé, et ce afin qu'Hiyori ne devienne pas la cible du shogun.[3]

Amis et AlliésModifier

O-TokoModifier

Elle semble être très proche d'O-Toko. En effet, alors qu'O-Toko était absente pendant un long moment, étant allée chercher des Soba cuisinés par Sanji, elle se montre inquiète et est rassurée quand O-Toko finit par revenir.[2] De plus, elle défend O-Toko face au Shogun qui voulait la tuer, et ce en le giflant, or un tel acte entraîne normalement la mort.[6] O-Toko est aussi la seule personne qui connaît la vérité sur Hiyori et sa lignée. Sa personnalité joyeuse et rayonnante a aidé Hiyori à aller de l'avant.[10]

KawamatsuModifier

Kawamatsu, l'un des serviteurs du père de Hiyori, est devenu son tuteur et protecteur quand elle était encore enfant après la mort de ses parents. Kawamatsu a fait tout ce qu'il a pu pour élever Hiyori et la rendre heureuse après avoir été profondément traumatisée, y compris danser et raconter des blagues pour lui remonter le moral. Hiyori a un profond respect et une profonde gratitude envers Kawamatsu et a souhaité le retrouver.[10] Quand Hiyori revoit Kawamatsu elle pleure de joie et le fait un câlin montrant ainsi qu’après 7 ans d’absence elle tient énormément à Kawamatsu.

Roronoa ZoroModifier

Après que Zoro l'ait sauvée de Kamazo, Hiyori a guéri ses blessures et l'a remercié en lui parlant avec reconnaissance.[5] Zoro lui a révélé être un allié et qu'il connaissait Momonosuke ; elle semble lui faire complètement confiance maintenant. La nouvelle confiance de Hiyori en lui s'est manifestée lorsqu'elle a dormi à côté de lui, bien que Zoro, lorsqu'il se réveilla, fut surpris et contrarié.[11] Malgré que Zoro lui a sauvé la vie, elle supplie à Zoro de remettre Shusui à Wa, en échange elle lui confiera Enma, le sabre de son Père.

Kozuki Hiyori et O-Toko
Relation forte entre Hiyori et O-Toko
Danse de Kawamatsu
Danse de Kawamatsu devant Hiyori enfant
Hiyori dort avec Zoro
Hiyori dort avec Zoro qui est surpris

EnnemisModifier

Bingo, Bongo et BungoModifier

Ces trois hommes qui étaient tous amoureux d'Hiyori, sous le nom de Komurasaki. Lorsqu'ils la rencontraient individuellement, elle se servait de leur affection pour elle, leur faisait croire qu'elle les aimait et leur faisait abandonner tout leur argent et leurs effets personnels pour gagner sa liberté. En réalité, ces trois personnages étaient responsables d'incendies criminels dans lesquels les trois étaient gagnants financièrement. Ainsi, Hiyori les a séduits dans le but de faire cesser ces actes criminels tout en vengeant ceux qui en ont été victimes par le passé. Ils ont essayé de la tuer pour se venger, mais leur tentative a été déjouée.[3] En raison de toutes ces actions, les trois sont obligés de vivre au Village d'Ébisu hors de la Capitale et ne sont plus de vivre convenablement.[8]

Kurozumi OrochiModifier

Ils ne se connaissaient pas avant le banquet mais les deux ont toujours voulu se rencontrer depuis qu'ils entendent parler l'un de l'autre. Le Shogun est bien tombé sous son charme. Mais elle a rompu les liens qu'elle pouvait faire avec le shogun, lorsque ce dernier s'est attaqué à Toko. Orochi a dès lors refusé de faire d'elle sa femme si elle ne s'excusait pas, ce qu'elle a refusé de faire.[12] Hiyori déteste tellement Orochi déclarent au point même qu'elle veut le tuer de ses propres mains.

KaidoModifier

Hiyori tient à se venger de Kaido, le but de l'alliance Samouraï ninja pirate mink est de tuer Kaido et réouvrir les frontières de Wa.

AutreModifier

KyoshiroModifier

Elle connaît et passe une partie de son temps avec Kyoshiro.[3] Il décide de la tuer de son épée lorsqu'elle a offensé le shogun, et Komurasaki se laisse faire.[12] Elle est finalement vue vivante, révélant sa véritable identité à Roronoa Zoro. On ne connaît pas exactement quelle est la relation liant ces deux personnages.

Citoyens de la Capitale des fleursModifier

En raison de sa grande beauté, de son charisme raffiné et de son maniérisme en tant que courtisane de haut rang du Pays des Wa, Komurasaki était immensément populaire parmi les citoyens qui vivent dans la capitale de la fleur. Elle a été décrite par une courtisane comme le rêve de tous les hommes et la perfection de toutes les femmes du pays. Alors qu'ils se rendaient au palais d'Orochi, de nombreux hommes et femmes se sont rassemblés pour voir et encourager Komurasaki tout en étant captivés par sa beauté. Ils l'ont respectueusement surnommée "Komurasaki-sama".[13] Après qu'elle eut vraisemblablement été tuée par Kyoshiro, tous les citoyens ont été extrêmement affligés et ont pleuré sa mort.[14]

Aptitudes et compétencesModifier

Hiyori semble avoir un grand équilibre et la force des jambes pour marcher avec des sandales geta extrêmement hautes sans effort. Elle possédait aussi un bras assez fort, car elle a giflé l'énorme Orochi avec assez de force pour laisser une marque.[15]

Hiyori s'est révélée être une manipulatrice extrêmement astucieuse, utilisant sa beauté et ses talents d'actrice pour tromper les hommes et les inciter à lui donner toute leur richesse.[16] Elle est aussi une musicienne extrêmement douée pour jouer le shamisen, car elle pouvait jouer une chanson qui a profondément captivé Orochi et ses invités.[17]

Elle possède un certain degré de compétence médicale, car elle a pu soigner la grande blessure à l'épaule de Zoro.[5]

HistoireModifier

PasséModifier

Sa mère, Toki, s'est mariée à son père Oden quelque temps avant sa naissance. Ils ont donné naissance à deux enfants, Momonosuke et elle-même.

Kawamatsu prend soin de Kozuki Hiyori

Kawamatsu prend soin de Kozuki Hiyori

Lorsqu'elle avait 6 ans, Kaido et Orochi ont exécuté son père et ont incendié le château où sa famille résidait, bloquant Toki et elle à l'intérieur. Toki décida que son voyage s'arrêtait là, mais a tenu à envoyer Momonosuke, O-Kiku, Kinemon, Raizo et Kanjuro 20 ans dans le futur, leur permettant de survivre à l'incendie. La jeune fille ne fut pas envoyé dans le futur car, au cas où le voyage dans le futur de Momonosuke se passe mal et qu'il en meure, la lignée des Kozuki devait absolument rester en vie. Pendant 7 ans, de ses 6 ans jusqu'à ses 13 ans, le Fourreau Rouge Kawamatsu s'occupa d'elle, la nourrira et la protégea.

Hiyori est ensuite devenu une Oiran sous la tutelle de Kyoshiro et, en tant que telle, elle a adopté le nom Komurasaki. Au cours de sa carrière, Hiyori a courtisé Bingo, Bongo et Bungo, prétendant vouloir sa liberté achetée avant que le shogun Orochi ne l'emmène et acceptant d'aller avec chaque homme s'ils y parvenaient. Les hommes ont tout donné pour réunir l'argent qu'ils ont mis en sa possession. Cependant, elle les avait trompés, probablement car elle connaissait les activités criminelles de ses trois personnes et qu'elle voulut y mettre un terme.

Arc Wano KuniModifier

Momonosuke déclare que même si sa sœur Hiyori est toujours en vie, celle-ci devrait avoir 26 ans. Il ajoute qu'il ne pourrait pas la rencontrer avant la fin de la guerre, car le Shogun pourrait chercher à la tuer.[3]

Komurasaki a été choisie par le Shogun de Wano, Kurozumi Orochi, pour venir montrer ses talents au banquet qu'il organise.

Elle a été vue marchant dans la rue jusqu'au château d'Orochi, ses vêtements brillant dans la lumière du jour, et aveuglant par sa beauté de nombreuses personnes venues l'admirer. Elle était inquiète qu'O-Toko, sa Kamuro, soit absente, et a été rassurée de la voir revenir après qu'elle ait mangé au stand de Sanji.[2] On apprend ensuite que le Shogun compte l'épouser.

Lors de sa parade, d'anciennes connaissances à elle dont Bingo viennent la tuer pour ce qu'elle leur a fait subir (faux espoirs, pauvreté, cruauté et humiliation). Elle ne montre que du mépris envers eux. Elle finit par arriver à la porte du château.[3]

Kyoshiro tranche Komurasaki

Kyoshiro tranche Komurasaki

Elle est présente au banquet du Shogun avec les autres convives. Le Shogun et elle se sont parlés dès le début de l’événement. Le Shogun l'enlace avec son bras.[18]

Pendant le banquet, Komurasaki a joué de la musique avant de revenir aux côtés d'Orochi. Orochi a ensuite parlé du retour imminent des Neuf Fourreaux Rouges de Kozuki Oden et de son fils Momonosuke. Komurasaki a été choqué lorsque Toko s'est moqué de lui. Elle a supplié Orochi de ne pas attaquer sa Kamuro, mais il n'a pas écouté, la forçant à le gifler. Komurasaki refusa de se prosterner pour s'excuser et Orochi se transforma avec colère en une créature à plusieurs têtes.[6]

Le Shogun excédé par l'attitude de Komurasaki se saisit d'elle entre ses mâchoires. O-Toko demande à Robin de sauver la Komurasaki. Kyoshiro prend l'initiative de la tuer. Elle se dit prête à recevoir le coup fatal. Kyoshiro lui tranche alors le ventre en un coup, en limitant sa douleur. Le shogun s'énerve contre Kyoshiro à qui il estime ne pas avoir donné l'ordre de mettre fin à ses jours et à O-Toko pour s'être moquer de lui.[12]

Nous la retrouvons plus tard avec O-Toko, cherchant à fuir un assassin, Kamazo, ce dernier les pourchasse dans le but de tuer la petite fille qui a provoqué la colère du shogun Orochi, Elles interpellent Zoro et lui demandent de l'aide. Malgré le fait qu'il se batte déjà contre quelqu'un, Zoro intervient et vainc Kamazo. Malheureusement, il est gravement blessé à l'épaule et perd connaissance. Komurasaki et O-Toko l'emportent pour le soigner, à son réveil, Hiyori lui révèle son identité et lui demande s'il sait ou se trouve Momonosuke.[5]

Après que Zoro soit choquée d’apprendre qu’elle est la plus jeune sœur de Momonosuke, Hiyori prend sa familiarité pour confirmer que son frère est toujours en vie. Hiyori, ravie, raconte à Zoro les rumeurs sur le retour de sa famille et affirme qu'il est l'allié de Momonosuke. Elle considère brièvement que Zoro pourrait être un ennemi essayant de capturer son frère, bien que Zoro l'assure qu'il est un allié. Hiyori explique ensuite comment Momonosuke a été envoyé 20 ans plus tard et lorsque Zoro se méfie de la présence de Toko, elle l'assure qu'elle est une amie rare qui a su la vérité sur elle et l'a aidée à avancer. Hiyori se souvient de la mort de ses parents et de la disparition de son frère il y a 20 ans, alors qu'elle ne croyait pas à la promesse de Momonosuke de revenir dans 20 ans et perdrait sa volonté de vivre. Elle explique également qu'elle n'est pas allée avec lui afin de s'assurer de la survie de la lignée de la famille Kozuki si le plan n'aboutissait pas. Elle révèle qu'un membre de la famille, Kawamatsu, a réussi à la faire sortir secrètement du château en flammes en creusant dans le canal d'eau et en nageant à travers celui-ci. Kawamatsu avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour la réconforter, pour finalement la sortir de son silence. Ils ont été séparés quand elle avait 13 ans, mais Hiyori est confiant qu'il attend quelque part la bataille finale. Zoro lui dit alors qu'Inuarashi et Nekomamushi sont ici, ce qui la réjouit car elle pensait qu'ils étaient morts. Zoro note les six des Neuf Fourreaux Rouges qu'il a rencontrés et se demande qui sont les trois autres. Hiyori révèle qu’il s’agit de Kawamatsu, Denjiro et Ashura Doji, et elle ne sait où se trouvent aucun d’entre eux, mais elle est confiante qu’elle transmettra le message secret de la bataille finale. Zoro révèle que le shogun a découvert leur lieu de rendez-vous et arrête ses alliés, ce qui l'inquiète, mais il décide de se reposer pour le moment. Hiyori est enthousiaste à l'idée de voir son frère et ses membres, mais envisage de ne le faire qu'après la bataille finale.

Le lendemain, Brook arrive et leur dit que Ushimitsu qui n'est autre que Tonoyasu va être exécuté. Étant donné que Tonoyasu est le père d'O-Toko, celle-ci fonce directement vers la Capitale, suivie de Hiyori, puis de Zoro et de Brook.[11] Hiyori a ainsi accouru de Ringo à la Capitale fleurie pour tenter de sauver Yasuie, mais elle y arrive trop tard. Elle pleure sa mort avec les habitants du village d'Ebisu. Ces habitants rigolant malgré la tristesse qui les habite, Zoro commence à s'énerver mais Hiyori l'arrête et lui annonce que ces rires sont dus aux fruits Smile que Kaido a introduits au Pays des Wa 20 ans plus tôt.[7] Elle lui raconte qu' Orochi a introduit les SMILES à Ebisu et que les plus affamés n'ont pu dire non a leur estomac. Après avoir raconté à Zoro ce qu' Orochi a fait elle supplia a ce dernier de ne pas en vouloir a ceux qui ne peuvent s’empêcher de rire face a la mort de Tonoyasu. Lorsqu’elle vit O-Toko de l'autre coté de la clôture pour soigner son père, elle lui demande de revenir, mais Orochi vise la petite avec l'intention de la tuer jusqu’à l'intervention de Zoro et Sanji pour la protéger. Lors de la confusion dans la Capitale, Hiyori s'enfuit avec Zoro.

Le lendemain, Zoro bat les O-Niwaban et rejoint Hiyori dans le sanctuaire d'Enma. Celui-ci rassure Hiyori qui se fait du souci pour O-Toko, elle accepte de l'emmener au pont du Malandrin, à Ringo pour qu'il puisse récupérer son sabre Shusui avant la Bataille Finale. Zoro déclare à Hiyori qu'il compte venger Tonoyasu, mais cette dernière lui révéla son désir de tuer le Shogun de ses propre main.

Hiyori regarde Zoro affronter Gyukimaru, puis reconnait kawamatsu et pleure de joie en le voyant sauf. Kawamatsu raconte son histoire à Hiyori, il se dirige au repaire où sont cachés les sabres des tombes. Hiyori demande alors à Zoro de redonner au pays des Wa le sabre Shusui, en échange de quoi elle lui donnera le sabre Enma, le seul qui ai blessé Kaido.

Elle convainc ensuite Kawamatsu de donner Enma à Zoro et, lorsque les deux hommes retournent à Kuri voir Kinémon et les autres, elle dit qu'elle ne veut pas revoir les Fourreaux Rouges et son frère car "les sentiments n'ont pas leur place en cette veille de guerre".

FutilitésModifier

  • Elle ne laisse pas les hommes indifférents à sa beauté au même titre que Boa Hancock.
  • Sa silhouette fine (quand elle décrite par une vieille dame) et ses habits rappellent ceux de Robin en geisha.[1]
  • Son nom peut être dérivé de "Miura-ya Komurasaki", une véritable Oiran de la période Edo dont l'histoire d’amour tragique a été immortalisée dans la peinture de Kitagawa Utamaro nommé "Les amants Miura-ya Komurasaki et Shirai Gonpachi". Dans cette histoire, l'homme, Hirai, a également commis des crimes pour acheter sa liberté, mais Komurasaki l'aimait vraiment et s’est suicidé quand ses crimes ont entraîné sa mort.
  • Komurasaki peut être vue au début et à la fin des actes de l'Arc Wano Kuni, jouant du Shamisen.[1][19][20]
  • Le nom "Hiyori" signifie la météo en japonais.

RéférencesModifier

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 One Piece Manga et Anime - Tome 90, Chapitre 909 (p. 8-9) et Épisode 892 - Komurasaki apparaît avec son masque de renard pour le premier acte de l'Arc Wano Kuni.
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3 et 2,4 One Piece Manga - Tome 92, Chapitre 927 - Komurasaki est vue partiellement.
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3, 3,4, 3,5 et 3,6 One Piece Manga - Tome 92, Chapitre 928.
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 One Piece Manga - Tome 91, Chapitre 920 - Kinemon raconte ce qu'il s'est passé à Wano 20 ans plus tôt.
  5. 5,0, 5,1, 5,2, 5,3, 5,4 et 5,5 One Piece Manga - Tome 93, Chapitre 938 - Zoro rencontre Hiyori qui lui révèle son identité.
  6. 6,0, 6,1, 6,2, 6,3, 6,4 et 6,5 One Piece Manga - Tome 93, Chapitre 932.
  7. 7,0 et 7,1 One Piece Manga - Tome 93, Chapitre 942.
  8. 8,0 et 8,1 One Piece Manga - Tome 93, Chapitre 940.
  9. One Piece Manga - Tome 93, Chapitre 937 - Hiyori et Toko rencontrent Zoro.
  10. 10,0 et 10,1 One Piece Manga - Tome 93, Chapitre 939.
  11. 11,0 et 11,1 One Piece Manga - Tome 93, Chapitre 941.
  12. 12,0, 12,1 et 12,2 One Piece Manga - Tome 93, Chapitre 933 - Komurasaki se laisse attaquer par Kyoshiro.
  13. One Piece Manga - Tome 92, Chapitre 928 - Les citoyens crient "Komurasaki-sama" au passage de cette dernière sur le chemin menant au château d'Orochi
  14. One Piece Manga - Tome 93, Chapitre 938 - Les citoyens de la capitale des fleurs pleurent la mort de Komurasaki
  15. One Piece Manga - Tome 93, Chapitre 932 - Komurasaki gifle Orochi pour protéger Toko
  16. One Piece Manga - Tome 92, Chapitre 928 - Komurasaki trompe Bingo et d'autres hommes pour leur voler leur richesse
  17. One Piece Manga - Tome 93, Chapitre 932 - Komurasaki joue du Shamisen devant Orochi
  18. One Piece Manga - Tome 92, Chapitre 929 - Le Shogun rencontre pour la première fois Komurasaki à son banquet.
  19. One Piece Manga - Tome 92, Chapitre 924 (p. 15) - Komurasaki signe la fin du premier acte de l'Arc Wano Kuni.
  20. One Piece Manga - Tome 92, Chapitre 925 (p. 12) - Komurasaki débute le second acte de l'Arc Wano Kuni.


Navigation du SiteModifier

Pays de Wa
Aptitudes
Articles Relatifs
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .