FANDOM


Attention ! Cet article contient des éléments sur les récents événements de l'aventure !

Momie[2] (ミイラ, Mīra) est un type de poison utilisé par le personnel de la prison d'Udon et créé par Queen.[1]

EffetsModifier

Momie est un virus extrêmement contagieux, incurable, qui se propage par simple contact. Ses principaux symptômes sont une douleur brûlante, une toux sanglante, et de la fièvre. Un symbole de tête de mort apparaît sur les victimes à l'endroit où elles ont été infectées. Les victimes sont brûlées au fur et à mesure, jusqu'à devenir totalement flétries, telles des momies.[2] Luffy en est partiellement immunisé depuis sa rencontre avec Magellan.

Babanuki possède une version améliorée, équivalente à 200 balles de Momie afin de mieux atteindre une foule rapidement.[2]

HistoireModifier

Queen a développé ce poison pour aider le personnel d'Udon à combattre les rebelles. Lorsque Luffy, Kawamatsu, Hyogoro, Kikunojo, Chopper et Raizo ont commencé à s'attaquer à la prison de l'intérieur, Daifugo a commencé à tirer sur les prisonniers de façon aléatoire, pour qu'il infecte les rebelles.[1] Alors que le groupe de rebelles était encerclé par des prisonniers souhaitant que tout s'arrête, Luffy est venu s'infecter de lui-même et a commencé à un discours pour retourner les prisonniers contre le personnel de la prison. Babanuki a alors tenté de tirer avec sa trompe une version améliorée, équivalente à 200 balles de Momie, mais Luffy qui avait vu le futur proche a bloqué sa trompe, ce qui a fait exploser la bombe de Momie au visage de Babanuki, ce qui l'a instantanément neutralisé.[2]

RéférencesModifier

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 One Piece Manga - Tome 94, Chapitre 948 - Daifugo utilise Momie.
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 One Piece Manga - Tome 94, Chapitre 949 - Daifugo explique et nomme Momie.

Liens externesModifier

  • Momie - article sur les momies.

Navigation du SiteModifier

ArmesPistolet Infobox
Sabres et Lames
Autres Armes
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .